En avant pour la LOIre avec Barnier

Par Maurice Duchesne septembre 4, 2017 15:49

En avant pour la LOIre avec Barnier

Jean François Barnier a attendu le dernier moment pour annoncer sa candidature aux sénatoriales du 24 septembre. C’est aujourd’hui chose faite et il a présenté les atouts de son équipe. En préambule à sa conférence de presse, le N° 1 du Modem Loire, Samy Keffi Jérome, est venu annoncer qu’il retirait sa liste Modem et soutenait, désormais, J.F Barnier.

En avant pour la LOIre :

L’équipe que J.F Barnier a constitué autour de lui se veut une équipe qui allie expérience, efficacité et proximité. On sait que J.F Barnier est un élu (maire du Chambon Feugerolles) de terrain qui plus est il est président de l’AMF (Association des maires de la Loire), conseiller départemental, ex conseiller régional. Par ailleurs, il siège au conseil des régions d’Europe et possède donc une bonne connaissance des rouages locaux, départementaux, régionaux et européens. Reste le mandat national qu’il brigue aujourd’hui à travers les sénatoriales. Ses co- listiers sont aussi des élus de terrain puisqu’on trouve en 2ème place, Michelle Delorme, maire de Chambéon (550 habitants), vice présidente de la com com Forez Est et membre du bureau de l’union des communes rurales. Jean louis Gaillard, en 3ème position est maire de Souternon, commune du roannais, Françoise Clément (absente sur la photo) tient la 4ème place et est maire de Grézolles, Eric Berlivet vient en 5ème position et est maire de Roche la Molière et vice président de SEM. Enfin, Dominique Chavagneux, adjointe au maire de Pélussin ferme la liste. Le slogan qui rassemble ces candidats est « En avant pour la LOIre ».

Liste pluraliste et ouverte :

J.F Barnier qui dit avoir bien compris le message des dernières élections présidentielles et législatives, envoyé par les électeurs, a souhaité une liste non partidaire et ouverte. C’est ainsi que se côtoient une candidate membre de Les Républicains, un membre du Modem, un militant de la 1ère heure du mouvement d’Emmanuel Macron, La République en Marche et des non encartés.

L’essentiel, pour cette liste étant de présenter des hommes et des femmes d’expérience, capables de sanctionner la politique du gouvernement quand il le faut (exemple de la suppression des emplois aidés) et de l’accompagner quand elle va dans le bon sens.

Rappellons qu’il y a 1839 grands électeurs dans notre département qui devront se prononcer le 24 septembre pour renouveler « la chambre haute », c’est à dire le Sénat.

Par Maurice Duchesne septembre 4, 2017 15:49

Magazine économique de la Loire

Magazine en ligne

Wiki PME

Le moteur de recherche des entreprises de la Loire :

Bourse locale